Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Campagne de distribution des comprimés d'iode

Services en ligne

Campagne de distribution des comprimés d'iode

 

49 % des personnes autour de Gravelines ont retiré leurs comprimés d’iode depuis février 2016

 

 

 

 

8 mois après le lancement de la campagne de distribution d’iode dans un rayon de 10 km autour des centrales nucléaires françaises, le taux de retrait national s’élève à 49,4 % pour les particuliers, 30,3 % pour les entreprises et établissements recevant du public (ERP) et 78 % pour les établissements scolaires (au 5 septembre 2016).

Autour de Gravelines

Le taux de retrait s’élève à 48,7 % pour les particuliers, 36,0 % pour les entreprises et établissements recevant du public (ERP) et 85,5 % pour les établissements scolaires (au 5 septembre 2016).

Les communes concernées sont indiquées sur la carte suivante.

Iode stable et iode radioactif

L’iode stable est un minéral présent naturellement dans notre alimentation et nécessaire à notre thyroïde qui le concentre et en a besoin pour synthétiser les hormones thyroïdiennes indispensables à notre organisme. La thyroïde fabrique des hormones qui jouent un rôle essentiel : croissance, développement intellectuel, etc. Elle a un rôle particulièrement important chez l’enfant et ce dès la vie intra-utérine. Quel que soit l’âge, ces hormones contrôlent le fonctionnement de l’organisme.

En revanche, l’iode radioactif est un radionucléide artificiel présent dans les réacteurs nucléaires et nocif pour la santé.

À quoi sert l’iode stable en cas d’accident nucléaire ?

En cas de rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère, la glande thyroïde pourrait être irradiée ce qui peut augmenter le risque de cancer de cet organe. Prendre la bonne dose d’iode stable, grâce aux comprimés d’iode, permet de saturer la thyroïde, et empêche l’iode radioactif d’y pénétrer.

L’efficacité individuelle de l’iode stable est maximale en quelques minutes. Il est admis que l’efficacité est optimale si la prise est réalisée dans les 2 heures avant le début des rejets d’iode radioactif.

En cas d’alerte nucléaire, l’iode stable doit donc être pris uniquement et immédiatement à la demande du préfet. Son message serait diffusé par la radio (France Bleu, France Info, etc.), la télévision (France Télévision) et sur le site internet préfectoral.

Les jeunes doivent être protégés en priorité

L’iode stable est un moyen de protection efficace que chaque riverain d’une centrale nucléaire doit avoir en sa possession. Les femmes enceintes et les jeunes doivent être protégés en priorité car la thyroïde des fœtus et des jeunes est plus sensible que celle des adultes.

 

2 questions au professeur Martin Schlumberger, chef du service de médecine nucléaire à l’Institut de cancérologie Gustave Roussy et spécialiste de la thyroïde, confirment l’intérêt des comprimés d’iode.

Tout monde peut-il prendre de l’iode ?

Pr M. S. : Il n’y a pas de contre-indication à l’iode chez ceux qui en ont le plus besoin : les enfants, les adolescents et les femmes enceintes (protection du fœtus). Les contre-indications à l’âge adulte peuvent être l’hyper-thyroïdie ou des cas exceptionnels d’hypersensibilité à l’iode, qui sont des phénomènes extrêmement rares. En cas de doute, il faut consulter dès à présent son médecin.

Peut-on être allergique à l’iode ?

Pr M. S. : L’allergie à l’iode est un phénomène qui ne doit pas inquiéter : il n’y a pas d’allergie à l’iode sous forme d’iodure de potassium qui soit connue.

 

 

Afin d’organiser la campagne d’information et de distribution d’iode 2016, l’ asn anime un comité de pilotage pluraliste composé de représentants des ministères de l’Éducation nationale, de l’Intérieur et de la Santé, de l’ irsn , d’EDF, du Conseil national de l’Ordre national des pharmaciens, du Conseil national de l'Ordre des médecins, du Conseil national de l’Ordre des infirmiers, de l’ anccli , de l’ arcicen .

Source : ASN

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page